Fufla's B&B

FUFLA'S B&B

 You are here: Puglia, Salento, Tricase 

 

 PUGLIA

 

Map of PugliaLes habitants de Bari (chef-lieu des Pouilles) aiment dire: "Si la ville de Paris était baignée par la mer, ce serait une petite Bari". Est-ce de la présomption, de l'arrogance ou tout simplement de la fierté? (et un sens prononcé de l'humour). La fierté de vivre dans une ville riche en art et en histoire, dont la culture a de très vieilles racines mais qui a un esprit entrepreneurial moderne. Tête de pont traditionnelle vers le monde grec et le Moyen-Orient, Bari a été très prospère durant le Moyen Age. La basilique et l'église de St-Nicolas, de style roman, illustrent majestueusement cette période. On trouve des traces des anciens rapports avec le monde grec dans le musée d'archéologie de la ville. L'enchevêtrement d'histoire et d'art qui caractérise les monuments de Bari se retrouve dans beaucoup de zones de la région où les cathédrales érigées au cours du Moyen Age sont fréquentes comme à Brindisi, Andria, Barletta, Trani, Ruvo di Puglia, Lucera, Troia, Manfredonia, Otrante et Gallipoli. L'efflorescence de l'architecture baroque à Lecce date d'une autre époque mais est tout aussi précieuse et extraordinaire. A Tarante, le musée d'archéologie conserve des vestiges d'un passé très ancien. Alberobello, dans la province de Bari, est la capitale des Trulli, constructions de forme ovoïde faites de très grosses pierres enduites de chaux servant d'habitation, qui datent de la préhistoire. Cette région offre des merveilles naturelles incomparables: Salento dans la province de Lecce, telles que le promontoire du Gargano, dans la province de Foggia, qui est un ensemble extraordinaire de montagne, bois et mer limpide.

 

 CHATEAUX ET CATHEDRALES DES ROUILLES:  

Chateaux et Cathedrales des Pouilles Voici une autre terre d'antiques civilisations: la civilisations messapienne, d'origine autochtone, et la civilisation grecque, venue par mer; deux civili-sations qui, apres, s'etre combattues, se confondirent sous la domination ro-maine. Quelques unes de ses plus glorieuses et riches cites disparurent au cours des siecles, telles Sibaris et Metaponte; d'autres survecurent, comme Tarente, qui avait, a l'epoque romaine, autant d'habitants qu'elle en compte aujourd'hui. D'autres naquirent ensuite au cours des ages. Rome traca jusqu'a Brindisi sa grande route en direction de l'Orient, la Voie Appia. A Venosa, dans l'apre ar-riere-pays montagneux, naquit Horace; et c'est a Brindisi que vint mourir un autre grand poete romain, Virgile. Et, apres Rome, ce fut l'habituelle succession de Byzantins, Normands, Arabes, Souabes, Angevins, Aragonais pour finir avec les Bourbons : une histoire mouvementee et sanglante, a laquelle vient apporter son raffinement, Venise, dont les routes vers l'Orient effleuraient la longue cote apulienne, etendue en plein coeur de la Mediterranee. Une histoire, surtout, illuminee, jusque dans les siecles qui suivirent, par le trop bref rayonnement de la periode souabe qui vit surgir la prodigieuse floraison de chateaux et de ca-thedrales de cette terre qui fut si chere, en particulier, a Frederic II. Le Castel del Monte, que l'empereur souabe fit construire pour ses parties de chasse et les periodes ou il aimait a se recueillir, est demeure le plus superbe exemplaire d'architecture militaire moyenageuse en Italie; au Chateau de Fiorentino, Fre-dreric II finit ses jours; au Chateau de Lucera son fils, Manfred, laissa son epouse et son jeune fils, avant de courir au-devant de son destin infortune, a la bataille de Benevent. Apres la courte periode idyllique des princes souabes, vint la tempete de sang et de rapine des Angevins, puis ce fut le long sommeil de la periode bourbonienne peu fertile engloires, artistiques ou politiques. Aujour-d'hui, la Pouille sourit au visiteur dans la calme beaute de sa plaine fertile et fait encore la conquete de ses hotes par la noble severite de ses Cathedrales, de ses chateaux-forts en un mot par la physionomie que lui donna Frederic II. (*enit.it)

 

Pugliaevents: gli apuntamenti in Puglia
 

Il Festival La Notte della Taranta - Grecìa Salentina

 

Logo Città Aperte 2011

 


 SALENTO

 

Le Salento frappe parce qu'il a su unir antique et moderne, ouest et été, note, relaxation et délasse, sans tue un dans raison de l'autre, sans détruit rien. Ici ils veulent exemples pour clair l'histoire de nuages jusqu'à ici fait: nous prenons Gallipoli, solennel avec ses palais antiques, et avec ses broyeurs historiques., la Cathédrale majestueuse, et ça chasse l'un l'autre d'églises, [sortili], et le son éblouissement blanc, au milieu de cette mer, avec la plage qui embrasse la ville, ça paraîtra a escompté dit ce qui il est d'un bleu intense, mais il est il vraiment." (*traction de Les Voyages de Republica).

 

 Le Salento dans les Pouilles

 

Port de Sant'Isidoro dans la Pouille (Puglia), Salento, Italie (photo Ph. Allard)La Puglia (les Pouilles en français) se compose de 6 provinces. Lecce est l’une d’entre elles. C’est aussi la capitale de toute la région la plus au sud du "talon" de la botte italienne. On l’appelle également le Salento. Entourée des mers Ionienne à l’Ouest et Adriatique à l’Est, la péninsule se la joue îlot battu par les vents lorsque le soleil n’écrase pas tout de sa vigueur.

La côte alterne entre les petites plages de sable blanc et les rochers usés par les vagues. C’est une succession de baies et de petits villages de pêcheurs au niveau de la mer ou perchés sur de peOliveraie dans les Pouilles (photo Ph. Allard)tites falaises à l’est comme à l’ouest. La route d’une cinquantaine de kilomètres qui relie Otrante à Santa Maria de Leuca (l’extrémité de la pointe) permet de contempler un panorama unique renouvelé à chaque virage. Des accès à la mer en escalier taillés dans la roche, une mer Adriatique parsemée de taches turquoises digne des Seychelles, des petites maisons blanches ou de grands palais roses : tout invite à la découverte du moindre centimètre carré.

A l’intérieur des terres, les distances entres les villages sont occupées par des terres agricoles. Les oliveraies et les vignes ont la part la plus belle dans cette région. La terre rouge est également cultivée pour les fruits et légumes, les pastèques, les céréales. Les oliviers sont splendides avec leurs énormes troncs tortueux.

 

 Un passé mouvementé

Côté architecture, la région a connu de nombreux envahisseurs qui, tous, ont laissé le meilleur d’eux-mêmes. Citons dans le désordre les Grecs, les Normands, les Romains, les Souabes. De magnifiques résidences secondaires de styles variés longent les petites routes uTour (torre) carrée de Porto Cesario dans le Salento, Pouille, Italie (photo Ph. Allard)n peu à l’écart des villages. Santa Catarina, un agréable petit port de pêche et ses faubourgs en sont truffés.

Autre curiosité de la Pouille, les trulli, petites habitations de forme conique. Il en existe un village complet (Alberobello, plus au nord) et ils sont désormais bien souvent réaménagés en maisons à louer. Dans la province de Lecce, les trulli croisés étaient la plupart du temps en ruine, tout petits et isolés au milieu d’un champ d’oliviers.

Une autre particularité de la région, les tours carrées. Chaque pointe rocheuse est souvent occupée par une tour de défense, où l’on voit une porte d’entrée culminer à 20 mètres du sol. De la Torre del Fiume, il ne reste que les quatre tours, d’où le nom des "Quatre Colonnes" que l’on découvre en remontant vers Nardo par la côte ionienne depuis Gallipoli, dans la petite station de Santa Maria al Bagno. Plus haut, à Torre Uluzzo, une belle tour ancienne à admirer au coucher du soleil également.

A l’intérieur des villages, beaucoup de vestiges baroques de palais des XVIIe et XVIIIe siècles se trouvent à l’abandon ou en rénovation. Ces grandes maisons ont souvent été transformées en appartements. C’est le cas à Galatone ou à Nardo.

 Dans le coeur des villes

Une ruelle sépare deux des nombreuses églises de la petite ville portuaire de Gallipoli (photo Ph. Allard)Certaines cités ont conservé leur dédale de rues tortueuses et ombragées. La vieille ville de Gallipoli en est l’exemple le plus frappant. La cité est construite au bout d’un promontoire entouré d’une route. L’extension n’a pu se faire qu’au sein de l’îlot et on ne comprend pas comment s’y retrouvent les habitants pour y circuler (en voiture !). On ne sait jamais si on va aboutir à une cour en cul-de-sac ou à un nouveau virage permettant de poursuivre la promenade. Les portes des maisons donnent bien souvent sur une cour intérieure agrémentée d’une table et quelques chaises à l’ombre de quelques plantes en pot. Les habitations sont peintes de couleurs claires : blanc, beige, rose. Les balcons et toits plats foisonnent de plantes fleuries.

Château de Tarante, Pouille, Italie (photo Ph. Allard)Le centre historique de Tarante, plus au nord, fait penser à Gallipolli. Les maisons y ont un ou deux étages de plus, mais malheureusement le tout est à l’abandon et habité par les couches les plus pauvres de la population. Les mammas s’interpellent d’un balcon à l’autre et le linge qui sèche pend à tous les étages entre les immeubles. Les petites ruelles sombres et les maisons couvertes de pollution sont assez sinistres en comparaison des autres villes visitées. Cependant, Tarante est un grand port militaire, de pêche et de plaisance. La ville est agréable à découvrir et les longs boulevards rectilignes sont piétonniers en haute saison et remplis de boutiques chics.

Ces cités historiques se trouvent en bord de mer et restent un peu à l’écart de la ville qui s’est développée par la suite. A Gallipoli comme à Tarente, ce cœur historique n’est accessible que moyennant le passage d’un pont qui devient frontière avec le reste de la ville.

Ce n’est pas le cas de Nardo, à l’intérieur des terres, entourée de remparts qui protègent toujours la vieille ville. Le développement urbain s’est poursuivi tout autour, comme pour la plupart des autres cités. Le cœur est sympathique mais très petit et peu développé au niveau touristique.

Rue d'Otrante, Puille (Puglia), Salento, Italie (photo Ph. Allard)A Otrante (Otranto), sur la côte adriatique, le schéma de la ville ancienne est le même, de petites ruelles escarpées qui mènent à la cathédrale et au château. La ville a connu de nombreux envahisseurs et est aujourd’hui un joli centre touristique. Les maisons sont presque toutes consacrées au tourisme, avec vente de faïences, de vin, d’huile d’olive ou d’artisanat local en cuir. Sans oublier les nombreux petits restaurants. La cathédrale vaut le détour ainsi que sa crypte de colonnes. Les accès sont gratuits et des guides bénévoles vous proposent une visite plus approfondie de la gigantesque mosaïque qui couvre toute la nef de l’édifice religieux.

Amphitheatre romain de Lecce (photo Ph. Allard)Lecce, la capitale, se situe au centre de la région du Salento. Le centre de la ville est en partie piétonnier et regorge de monuments historiques à visiter ou à regarder. Citons la piazza Duomo et sa cathédrale, le château, la magnifique Basilique Santa Croce, la piazza Sant’Oronzo et l’amphithéâtre romain mis au jour par des fouilles récentes. A côté de l’université, l’arc de triomphe (porta Napoli) est l’une des entrées de cette cité ancienne.

Comme partout ailleurs, la circulation des voitures y est autorisée (circulation locale, mais sans contrôle) avec le risque d’abîmer des bâtiments superbes. C’est pourquoi on voit encore beaucoup de triporteurs et de petits véhicules, les seuls capables de parcourir ces dédales de manière un peu plus sûre. Les motos et vespas sont le moyen de transport préféré, mais on voit aussi pas mal de vélos dans les villes. Malgré la présence visible des forces de l’ordre et de nombreux horodateurs, les autochtones justifient la réputation selon laquelle les Italiens sont les rois du parking sauvage et des excès de vitesse.

Les horaires de visite des monuments sont alignés sur la vie quotidienne: environ de 8h à 12h et de 16h à 20h ou 17h à 21 h. De midi à la fin de l’après-midi, seuls les cafés et restaurants ouvrent leurs portes. Le repas de midi se prendra à partir de 13 h et celui du soir à partir de 20 h, avant cela vous trouverez porte close au restaurant. Le matin, les Italiens prennent leur café debout au bar (stretto, le café qui réveille les morts ou capuccino si vous voulez un peu de lait) et choisissent la pâtisserie qui fera office de petit déjeuner (un genre de croissant tiède fourré de crème pâtissière au citron ou au chocolat). C’est là également que vous pouvez manger sur le pouce durant la journée (la vitrine du comptoir accueille en plus des parts de pizza ou des sandwichs fourrés). (*www.vivat.be)

 

 ITINERARIES

La mémoire

Les pays de l’Ouragan

Architecture

Les lieux du sacrés

La mer

L'artisanat

La fête

 

INFOMOBILITA': CALCOLA IL PERCORSO,

COME MUOVERSI NEL SALENTO

Infomobilità

STRADE

Guarda la cartina del Salento

Vedi Tricase posizionato sulla mappa

Stradario di Tricase

Vedi il b&b posizionato sulla mappa

AEROPORTI

Aeroporti di Puglia

Aeroporti di Puglia
www.seap-puglia.it

TRENI

Trenitalia

Trenitalia
www.trenitalia.com

Ferrovie del Sud Est

Ferrovie del Sud Est
www.fseonline.it

AUTOBUS

Consorzio Trasporti Aziende Pugliesi

Consorzio Trasporti Aziende Pugliesi
www.cotrap.it

STP di Terra d'Otranto

STP di Terra d'Otranto
www.stplecce.it

Salento in treno e bus

Salento in treno e bus
www.salentointrenoebus.it

Elios Autoservizi

Elios Autoservizi
www.eliosautoservizi.com

Sita Bus

Sita Bus (collegamento aeroporto Brindisi - Lecce)
www.sitabus.it

NOLEGGIO

Autoservizi Maggiore

AVIS Autonoleggio

Hertz Autonoleggio

Europcar Italia Spa

Rent a Smart

Italy by Car THRIFTY


 

 TRICASE

 

At just 4 km from Adriatic sea, Tricase is rounded by Serra dei Cianci and by Serra di San Mito (here, from up above, there's one of the widest and lightest landscape of the region).

Regarding the origins of Tricase, there are different versions, but the most effective ones are those by Antonio Micetti from Tricase and by Capuchin father Luigi Tasselli from Casarano. It's told that, between the X and XI century, there were build up three farmhouses and the first dwelling-places raised right through the joining of them: here the name of Tricase.

But more probably, the name of the town hall should be related to "inter casas" that means "town coming up among different farmhouses". That is a centre raised among other farmhouses, which ones would had mingled together, bringing to the birth of a new town. It's worthy the opinion that the unification of the three farmhouses came from the need of a powerful force, because these towns were actually small villages and so weak and armless against barbarian invasions and raids or against peoples coming from near towns. Anyway Tricase ancient name was "Treccase", then "Trecase", further "Tricasi" or "Tricasium" and in the end it took what is still the nowadays name.

Right in the middle of the town, the Sixteenth Century Castle raises and it's one of the best kept castle of the Province of Lecce, built up again after Turkey invasion and its almost destruction in 1480. But only two squared towers still stay of the first four towers and they are placed in the front of the castle where there's the entrance, with above the star of the feudatories, the Gallone. In the inner part, there are wide halls and a large central courtyard.

In the outlying ward of Depressa and Tutino there are other two wonderful castles, respectively of 1300 and 1400. 

Very important it's the Chiesa Matrice (the main church in Tricase), dedicated to Santa Maria del Foggiano that dates back to XVII century, with a refined eighteenth-century pulpit, finely carved. Chiesa di Sant'Angelo, instead, goes back to the first years of the 1600 (on the face it shows an elegant portal).

Along the way that from Tricase leads to the harbour it's placed the enormous Quercia Vallonea with its thick leafage: it's got further than 700 years of life and it's one of the last existing example in all Mediterranean sea basin.

The seashore, Tricase Porto, is a natural inlet placed at the feet of a hill with a thick vegetation. In the first years of '900 it was classed as a first class harbour and became a compelled stop for steamships that went from Bari to Messina. Nowadays it's above all a tourist and fishing place.

 

Photo Gallery: Tricase e il Salento 

Notturno sulle coste del Salento

Scorci, sistemi stradali nei borghi antichi

Porticciolo di Gallipoli

Centro storico di Casarano

Lungomare di Santa Maria di Leuca

Centro storico di Otranto

Oasi WWF di Cesine

"Grotta Zinzulusa" nel Salento

Palascia di Capo d

Coste di Santa Maria di Leuca

Grotta porcinara di S. Maria di Leuca

Grotta Zinzulusa di Castro

 

Salento, Tricase, summer, dolphins jumping ...

 


Fufla Bed&Breakfast

To get a quote or to request availability please contact us

at our email address (info@fufla-bb.com),

telephone (+39 0833 541433 / +39 329 9786352)


Contact us for a quote or book now!
Thank you!

 


Copyright © 2006/2011 - Fufla B&B - info@fufla-bb.com, tel. 0833/541433

Il sito del Fufla Bed & Breakfast a Tricase (Le) nel Salento


Viaggiare nel Salento è: www.turismo-capoleuca.com - www.santunicola-bedbreakfast.com - www.fufla-bb.com - learn on holiday